Rétro Moto Cote de Nacre

Restauration d'une Dollar par Alain et Thibault Jodocius

Lors de la précédente restauration de la Dollar de Thibault, Benoit Lesouef bien connu pour ses œuvres en cuir, nous raconte qu'il en a rarement à refaire mais qu'il en connait une qui traîne depuis les années 40 dans une grange pas très loin de chez nous et ce, avec un numéro de téléphone. Le temps passe et nous nous décidons à aller voir la machine.

Il faut reconnaître qu'elle à triste allure, son réservoir perdu, plus de pots et de la dentelle en guise de garde-boue. Il nous semblait intéressant de se lancer le défi de la refaire.

Il semble fort probable que cette moto ait été empruntée par l'occupant allemand, toile de camouflage allemand dans la sacoche avec bougies et étui de bougie allemands ampoule blanche, porte fanion sur le devant. Le seul hic, le carter a du se prendre un éclat sous la magnéto. 

Nous avons remonté nos manches, Le père a la carrosserie, le fils à la peinture et les deux ensemble à la mécanique. Un neveu spécialiste en soudure spéciales s'est chargé de remettre en forme le carter enfoncé.

Les jours de mauvais temps, les soirées et parfois plus, nous on permit de redonner tout son éclat à la Belle dont un maximum de pièces ont été conservées pour ne pas dire la totalité.

Ne restaient plus que les chromes et l'ardoise qui va avec et "Comme en 40", Voilà la moto sur la route. Problème, la seconde avait décidé de se faire la belle et rien ne pouvait la tenir en place. Démontage, réglage du verrou, c'était un peu mieux mais à peine ! Re-démontage, changement du verrou et du pignon baladeur qui avait plus la forme d'un pignon de pont que d'un pignon de boite. Les 20 premiers kilomètres se sont déroulés sans encombre, vivement les beaux jours !

Toutes les (photos) de cette restauration

............................................................................................................................................................

Après lecture de l'article de Trévor, l'embrayage de la Puch S4 n'aura plus de secret pour vous (lire la suite) 

.............................................................................................................................................................

    Restauration d'une Motobécane L4C de1954 

J’ai fait l’acquisition de cette moto en juin 2010.
Elle dormait depuis de nombreuses années au sec au fond d’une grange dans la campagne Normande près de Pûtot en Auge. Je l’ai achetée quasiment complète ; il manquait la plaque d’immatriculation et le silencieux d’échappement. La boîte à outils avait été raccourcie probablement pour loger la batterie derrière.
La moto est de couleur noire et bleue à une autre époque et en dessous de ses deux couches de peinture très probablement réalisée au pinceau j’ai retrouvé le marron d’origine.                       Sortie d'une grange Normande.
Les trois couches de peinture plus le cambouis d’époque elle était très bien protégée de l’oxydation.
Première étape : Dépose du moteur et des roues en suite la partie cycle est entièrement démontée. Nettoyage et réparation des pièces défectueuses.
Sablage des pièces qui doivent être peinte.
Polissage des pièces qui seront métallisées ou chromées.
Démontage du moteur , nettoyage , diagnostic.
Pas trop de mal , une ailette de cylindre cassée, usure des sièges et des guides de soupapes ainsi que des soupapes .Une chemise de cylindre cassée , pistons bons , segments usés.
Vis platinées usées.
Après repérage , photographie et listage les pièces sont expédiées en peinture , au chromage et métallisation.
Réfection de la culasse, soupapes et guides de soupapes neufs . Les sièges de soupapes sont rectifié ainsi que la portée de joint.
Remplacement de la chemise de cylindre cassée . Heureusement j’en avais une dans mon stock de pièces. Déglaçage des cylindres et segmentation neuve.
J’ai fabriqué l’écrou du collecteur d’échappement , le cornet du carburateur, un adaptateur d’orifice de remplissage du réservoir afin de visser le bouchon pour une meilleure étanchéité.
Fabrication également du silencieux d’échappement.

Deuxième étape : Après polissage des carters , remontage du moteur et de la boite de vitesses avec des roulements et des joints neufs.
Rayonnage des roues avec des rayons neufs. Fonds de jante , chambres à air et pneus neufs.
Alésage des tambours de freins et montage de garnitures neuves ; remplacement des caoutchoucs amortisseurs de couple dans la couronne arrière. Pignons de sortie de boîte et chaine de transmission neufs.
Remontage de la partie cycle, et pose du moteur.
Réalisation du circuit d’allumage et d’éclairage avec le plan et l’aide de mon ami René, spécialiste en la matière.
Par l’intermédiaire d’un propriétaire de L4C je retrouve une boite à outils sur le bon coin.
Achat, nettoyage, peinture, remontage.
Demande d’une carte grise collection à la F.F.V.E (3 mois)
La moto est terminée au mois de mars 2012.
Troisième étape :
Premier essai moteur fin mai.
Premier essai roulage le 11 juin.
A ce jour (8 juillet) 377 kms parcourus sans soucis majeurs.
Raymond Aveline.